The Island

 

OCT. AU 2 NOV. 2014
ME-JE-VE 20H
SA 19H
DI 17H30

 



DE ATHOL FUGARD, JOHN KANI ET WINSTON NTSHONA
ADAPTATION FRANÇAISE MARIE-HÉLÈNE ESTIENNE


AVEC : DELPHINE HORST ET AMBRE MONOD

DRAMATURGIE ET DIRECTION D’ACTEURS JACQUES ROMAN

CHORÉGRAPHIE ET MISE EN CORPS CLAIRE DESSIMOZ
SCÉNOGRAPHIE OLIVIER COMPANY
COMPOSITION SONORE DANIEL BARBEZAT

CRÉATION LUMIÈRES GAZUS GAGNEBIN

MAQUILLAGE ET CORPS JULIE MONOT

RÉGIE KEYNE MOTTE
ADMINISTRATION CLAUDINE CORBAZ



Télécharger le flyer

Autour du spectacle (entrée libre):

LINX performance live ve 24 -je 30-ve 31 octobre à 19h, en introduction à la pièce.

«Art, vérité et politique» de Harold Pinter, conférence prononcée pour la remise du Prix Nobel de littérature 2005. Lecture donnée par Jacques Roman di 26 octobre à 19h30, à l’issue de la représentation
Une coproduction Théâtre 2.21 Lausanne, Théâtre Interface Sion, Oriental-Vevey.

Ce spectacle est soutenu par: la Loterie Romande | Ernst Goehner Stiftung | la Fondation Leenaards | La Coopérative suisse des artistes interprètes SIG | le Pour-cent culturel Migros | le Centre Patronal | studio2 | trilog.ch

 

 

Le spectacle

En 1973, en Afrique du Sud, l’écrivain Athol Fugard créa une compagnie qui s’appelait les «Serpent Players», uniquement composée d’acteurs noirs. Pendant des répétitions d’Antigone, plusieurs membres de la compagnie furent arrêtés et enfermés à Robben Island, l’île où étaient détenus les prisonniers politiques. Parmi eux se trouvaient Mandela, Sisulu, Mbeki et combien d’autres qui restèrent des dizaines d’années dans des conditions insupportables à Robben Island. L’idée naquit de faire une pièce dont le sujet serait la vie sur cette île. Les informations, malgré la puissance militaire, arrivaient à fuser hors de la prison, et petit à petit, un spectacle naquit. John Kani et Winston Ntshona en étaient les interprètes, et quels interprètes (…)! Marie-Hélène Estienne

La découverte de la pièce The Island fut pour nous une incitation irrésistible à «prendre le costume». Nous nous sommes trouvés en présence du matériau qui rassemble les dimensions chères à notre coeur. Théâtre issu de la réalité et en lien avec elle, foi reconduite dans l’utilité de l’art et de la poésie, vitalité qui se joue de la résignation et, à travers le tandem John /Winston, le corps-à-corps d’amitié. Aujourd’hui, l’occasion nous est donnée de jouer ici cette formidable leçon de vie et d’engagement et d’investir l’arène avec d’autres formes, par des invitations ponctuelles en écho avec notre démarche. En introduction ou à l’issue des représentations, des performances live sont proposées par Olivier Company à l’enseigne de LINX, une lecture de Harold Pinter par Jacques Roman, ainsi que d’éventuelles scènes libres… à suivre. D.H

 

 

 

 

 

 

Reflets photographiques

(c) M.Reeve

 

Oriental-Vevey, rue d’Italie 22, 1800 Vevey remercie: la Ville de Vevey | l’État de Vaud | le Fonds culturel Riviera | la Loterie Romande | Sandoz - fondation de famille | Ernst Göhner Stiftung | Nestlé SA | la Fondation Fern Moffat - Société Académique Vaudoise | la Cie industrielle et commerciale du Gaz | Les cafés la Semeuse